Miniatura (iluminura): diferenças entre revisões

3 702 bytes removidos ,  15h43min de 9 de setembro de 2021
sem resumo de edição
m
 
A ansiedade de uma exuberante decoração dos manuscritos não deixou que a arte seguisse com tão poucos recursos. Descobre-se assim a aplicação nas folhas pergamináceas do ouro em pó ou em lâmina, da prata e de cores do gênero do guache. Chega-se assim a autêntica arte de iluminar, ''Ars Iluminandi'', pois esses ornatos policromos e brilhantes eram como a luz e a iluminação. Foi esta a origem metafórica da palavra iluminura.<ref name=":0" />
 
== História==
{{em tradução}}
<!--
Le mot miniature vient du latim ''miniare'' qui signifie écrire au minium. Au [[Moyen Âge]], le calligraphe qui utilisait cet oxyde était appelé ''{{lang|la|miniator}}'', en latin. Lorsque cette pratique s'est développée avec l'emploi de l'or et de l'argent dans les pigments, cet art devient celui de l'[[enluminure]]. Le miniateur devient un enlumineur. Le [[minium]] est un oxyde de plomb servant de pigment rouge vermillon pour tracer les lettres sur les manuscrits enluminés. Par extension, la miniature a désigné l'image réalisée dans les livres avec minutie. Elle se distingue ainsi des [[lettrine]]s, bas de page et autres décorations de marge.
 
Les premiers manuscrits enluminés sont des rouleaux de [[papyrus]] plus moins longs d’[[Égypte antique]]. Le ''[[Livre des morts des Anciens Égyptiens|Livre des morts]]'' datant d’environ 1275 av. J.-C., (aujourd'hui au [[British Museum]]) fait 24 m, tandis que le [[canon royal de Turin|papyrus de Turin]], (1290 a.C.-1224 a.C.), mesure environ 58 m.
 
Comme il reste peu de traces de l’ancienne décoration des papyrus de l’ère gréco-romaine, la reconstruction des origines de l’histoire de la décoration des textes écrits est toujours sujette à incertitude. On sait que les papyrus avaient la forme de rouleaux car ils devaient être déroulés peu à peu. Les illustrations n’étaient autres que de petites vignettes ou figures entrecoupant les colonnes de texte. Ces images soutenaient généralement les descriptions écrites ou la visualisation des épisodes racontés. En aucun cas, elles ne changeaient la pagination et la structure graphique du texte<ref name=D163>De Vecchi-Cerchiari, v.1, cit., p.163.</ref>. On connait certes quelques fragments de rouleaux de la période byzantine qui sembleraient des copies antiquisantes d’exemples classiques, où l’on observe une séquence d’illustrations accompagnées de brèves légendes. Dans ce dernier cas cependant, au lieu d’être intégrées au texte, les images le remplacent.
 
Selon les théories de Weizmann, c’est le changement structurel des manuscrits, qui s’est produit entre le premier et le troisième siècle avec la passage du rouleau de papyrus au [[codex]] de [[parchemin]] conduirait à une organisation différente du texte sur les pages, qui a jeté les bases du développement de l’illustration des manuscrits.
-->
 
== Ver também ==
 
{{referências}}
 
== Bibliografia ==
<!--
* {{ouvrage|lang=en|prénom1=Michelle P.|nom1=Brown|titre=''Understanding Illuminated Manuscripts. A Guide to Technical Terms''|lieu=Malibu et Londres|éditeur=J. Paul Getty Museum in association with the British Library|année=1994|pages totales=127|ISBN=9780892362172}}.
* {{ouvrage|prénom1=Denis|nom1=Muzerelle|titre=Vocabulaire codicologique|sous-titre=répertoire méthodique des termes français relatifs aux manuscrits|lieu=Paris|éditeur=éditions CEMI|année=1985|collection=Rubricae|numéro dans collection=1|lire en ligne=http://vocabulaire.irht.cnrs.fr/}}
* {{ouvrage|prénom1= Christopher|nom1=De Hamel|titre=Une histoire des manuscrits enluminés|éditeur=Phaidon|lieu=Londres|année=1995|pages totales=272|ISBN=9780714890371}}
* * {{ouvrage|lang=it|prénom1=Pierluigi|nom1=De Vecchi|prénom2=Elda|nom2=Cerchiari|titre=Arte nel tempo|sous-titre=Dalla preistoria alla tarda antichità|volume=1|lieu=Milan|éditeur=Bompiani|année=1996|pages totales=299|ISBN=9788845042188}}.
* {{ouvrage|prénom1=Ingo|nom1=Walther|prénom2=Norbert|nom2=Wolf|titre=Codices illustres|sous-titre=les plus beaux manuscrits enluminés du monde, 400 à 1600|éditeur=Taschen|lieu=Paris|année=2005|pages totales=504|passage=493-494|isbn=382285963X}}.
-->
 
[[Categoria:História do design gráfico]]